vendredi 20 novembre 2009

Et je n'y arrive pas

D’un côté, les femmes que je dessine me semblent être exclusivement vivantes dans mon imaginaire et complètement « inadaptées » à la réalité.
De l'autre, des femmes avec une audace visuelle aussi généreuse existent vraiment dans la réalité. J’en aperçois pour d’en vrai dans la rue ou sur le Net.
De ces dessins, je ne sais pas vraiment qu’en dire quand j’en ai terminé un. Je ne sais plus quels mots, quels détails sur quelle femme ni quelle femme m’ont emporté. (« Menteuse »).
Allez ! Un peu.D’où me vient-elle cette « image » ? J’écoutais quelque chansonnette du groupe Abba. Sur la pochette de l’album, les frisettes de la rousse m’ont botté. Par contre, pour la chemisette s’arrêtant sous la poitrine, c’est la blonde qu’a gagné la queue du Mickey. Me fallait une taille haute : j’ai horreur des courants d’air. Un pantalon inspiré du vestiaire des hommes et du flamenco a fait l’affaire. Et puis, ma foi : le « petit » Félix d’un après-midi de chien à l’épaule en couple avec les bottines de Chie Mihara ont conclu doucement « l’excentricité » de la silhouette.

2 commentaires:

ines a dit…

Je veux ce look ! la coupe de cheveux lui va bien mieux qu'à moi MAIS je veux ce top et ce fut ! le sac et les chaussures : c'est bon j'ai ahahahah lol Aline, tes dessins donnent faim, c'est très bon signe ;)

Lala Pardessus a dit…

et d'en dessous jeune fille, s'afficher coquette avec... http://www.lesfoliesdebettie.com/